Le guide de votre bien-être à domicile

Apithérapie

Actualités

L’Airbnb du miel : la plateforme dédiée à la survie des abeilles

Les fondateurs allemands de la plateforme collaborative Nearbees vient de créer son nouveau portail Airbnb du miel. En mettant en contact les apiculteurs et les consommateurs, Nearbees souhaite par cette initiative réduire l’importation de miel contenant des OGM ou des pesticides et les émissions de carbone qu’elle génère. Des facteurs responsables, en partie, de la disparition des abeilles.

Mise en fonction depuis Août 2014, Airbnb du miel lutte en général contre trois problèmes à savoir l’extinction des abeilles, les émissions de carbone dues à l’importation du miel et l’utilisation d’OGM et de pesticides dans sa production. Ce sera un vaste programme vu la baisse considérable de la production européenne de miel chaque année. En Allemagne, considéré comme le pays qui consomme le plus de miel au monde avec 1,2kg de miel consommé par habitant chaque année, 98% des pots de miel vendus dans les supermarchés proviennent de l’importation notamment d’Amérique du sud et de Chine.

Pour atteindre leurs objectifs, le site se veut simple et pratique. Pour remettre leur miel à ses consommateurs, il suffit aux apiculteurs de le verser dans des enveloppes créées à cet effet par Nearbees. Conçues dans un matériau recyclable, ces enveloppes sont réutilisables et labellisées "Point Vert" (le logo allemand Grüner Punkt signifiant l’adhésion au système de contribution de recyclage des déchets). Chaque enveloppe peut contenir jusqu’à 400 grammes de miel. Les consommateurs les reçoivent directement chez eux (sans frais de port), ce qui réduit de 90 % les déchets d’emballage et considérablement les émissions de CO2, par rapport à l'achat de miel en pot de verre.

De leur côté, les apiculteurs inscrits sur le site doivent respecter plusieurs critères, comme renoncer aux pesticides et aux herbicides et ne pas produire leur miel à proximité d'exploitations qui utilisent ces produits ou des OGM. De même, il n’est pas tolérer d'ajouter du sucre, comme c'est le cas pour beaucoup de miels industriels.

L’inscription à cette plateforme collaborative est gratuite mais Nearbees retient 15% de commission sur chaque échange pour financer la plateforme. À noter que c’est l’apiculteur même qui fixe le prix de son miel. Il faut compter entre 7,80 euros et 12 euros pour 400 grammes. C’est un peu plus cher qu’en grande surface mais c’est justifié par sa qualité.