Le guide de votre bien-être à domicile

Apithérapie

Apithérapie : présentation

abeille

© Darkmadore

Thérapie ancestrale valorisant les produits de l’apiculture, l’apithérapie est une discipline marginale souffrant d’un manque de crédit notable auprès des professionnels de santé. Si le miel est évidemment au c½ur de la discipline, c’est le venin d’abeille qui fait le plus débat. Toutefois certains, depuis des siècles sont persuadés de son efficacité.
  1. Qu’est-ce que l’apithérapie?
  2. Spécialistes de l’apithérapie : les apithérapeuthes

Qu’est-ce que l’apithérapie?

D’un point de vue étymologique, apithérapie signifie « soigner par les abeilles ». La discipline représente donc la connaissance des propriétés inhérentes aux productions des abeilles dans une visée thérapeutique. Tout le monde consomme du miel pour traiter de petites laryngites ou cherche à soulager des toux d’irritations avec un lait chaud, dans lequel on dilue une bonne dose de ce précieux nectar. L’apithérapie n’est pas une alternative à la médication traditionnelle, elle ne dispense en aucun cas de consulter un médecin. Si elle permet d’éviter la chimie, la thérapie par les produits dérivés de la ruche est, certes, une solution naturelle, mais elle n’est pas non plus la solution à tous les maux.

Spécialistes de l’apithérapie : les apithérapeuthes

Si la discipline, depuis des siècles est répandue en Chine, au Japon ou encore en Corée, elle ne fait figure que d’alternative peu reconnue en Occident face à la médecine moderne, campée sur ses positions scientifiques indéboulonnables. Toutefois, comme de nombreuses médecines parallèles faisant appel à des solutions plus naturelles que les médicaments produits par les grands laboratoires pharmaceutiques, l’apithérapie est généralement pratiquée par d’autres spécialistes : naturopathes, homéopathes, acupuncteurs… Selon leurs convictions et les résultats qu’ils ont pu obtenir, ils peuvent orienter leurs patients vers les produits de l’apiculture.

Attention, certains apiculteurs se sont aussi lancés dans la discipline. Sans qu’aucun procès d’intention ne leur soit fait, il est moins probable que leurs connaissances de la médecine et des réactions du corps humain leur permettent la même analyse que des professionnels de santé. Il est toujours recommandé de bien se renseigner sur les qualités et l’expérience de chacun avant de se faire piquer… Si en Amérique du Nord, entre Etats-Unis et Canada, le nombre d’apithérapeuthes ne cesse de croître il n’existe, à l’heure actuelle, aucun diplôme officiel en France. Il est donc encore difficile d’identifier les vrais praticiens de certains charlatans.