Le guide de votre bien-être à domicile

Apithérapie

Le miel et l’apithérapie

abeille

© Darkmadore

Source de sucre sain et doux, le miel est bon pour le corps autant que pour l’esprit. Véritable ravissement des papilles, qu’il soit toutes fleurs, d’acacia ou de lavande, le miel n’a presque que des vertus.
  1. Les qualités naturelles du miel
  2. La vigueur de la lune de miel
  3. Attention aux excès de miel

Les qualités naturelles du miel

Le miel est produit par les abeilles à partir du nectar des fleurs. Elles butinent, et transforment ce mélange d’eau et de sucre appelé miellat. Par l’intermédiaire des sécrétions salivaires de l’insecte, chargées d’enzymes naturelles, le miellat devient du miel. Une ruche peut produire annuellement 20 à 30 kg de miel. C’est un produit naturel, sans conservateur, sans additif qui peut se conserver très longtemps sans perdre de ses vertus ou de ses qualités gustatives.

Le miel, combiné à d’autres aliments ou seul, permet de lutter contre les grippes, les rhumes, mais permet également de prévenir les maladies cardiaques, de lutter contre le cholestérol, soulager les symptômes de l’arthrite mais aussi renforcer globalement le système immunitaire. Au-delà de ses qualités gustatives et nutritives, le miel n’est pas qu’un aliment. Appliqué en pâte sur les plaies il permet de soigner diverses blessures. Le miel a longtemps été utilisé, en temps de guerre pour accélérer la cicatrisation des plaies. Certains y voient un moyen de soulager des problèmes dermatologiques et divers autres maux. Le miel possède aussi des qualités diurétiques et laxatives. Il permet de rééquilibrer tout l’appareil digestif en nettoyant l’estomac et l’intestin.

La vigueur de la lune de miel

Aux origines de cette tradition, l’on raconte que les babyloniens qui cédaient leur fille à un jeune homme, offraient à ce dernier, du vin de miel pour lui assurer l’énergie nécessaire à combler sa promise, le temps d’une lune…de miel !

Attention aux excès de miel

Si le miel est évidemment louable pour ses nombreuses qualités, il ne faut pas en abuser. Certes, son fort pouvoir sucrant n’est accompagné que d’un faible apport calorique mais les diabétiques doivent rester prudents. Son taux de glucose élevé exige une consommation raisonnable.